Accueil
Abonnement
FAQ
service à la clientèle


  Actualités
Chiffres et études


Les jeunes demandent plus d'information sur la sécurité au travail
2003/10/15 - Les jeunes travailleurs veulent plus d'information et de formation sur la santé et la sécurité au travail et ils déclarent qu'ils utilisent les informations sur la prévention reçues en milieu de travail.

Voilà les principales conclusions d'un sondage national Ipsos-Reid réalisé cet été auprès de 1 018 jeunes de 15 à 24 ans présentement sur le marché du travail, à temps plein ou partiel, au Canada. Ce sondage a été effectué en prévision du 2e forum public organisé par l'Association des commissions des accidents du travail du Canada (ACATC) qui se tiendra à Montréal du 26 au 28 octobre prochains.

Les commissions des accidents du travail se réuniront avec des employeurs, des éducateurs, des associations de travailleurs et des représentants syndicaux pour aborder la question de la situation déplorable de la santé et de la sécurité au travail chez les jeunes.

« Avec 57 décès et plus de 62 000 blessés parmi les jeunes Canadiens âgés de 15 à 24 ans, au travail en 2001, la santé et la sécurité constituent un enjeu crucial qui requiert une plus grande conscientisation et des gestes concrets à l'égard de ce groupe d'âge précis, indique Mme Ann Marie Hann, présidente de l'ACATC. Les jeunes travailleurs sondés ont systématiquement avoué un manque de formation en milieu de travail. Il faut que ça change et vite. »

En fait, seulement 40 % des jeunes interviewés ont reçu une formation en santé et sécurité avant de commencer à travailler ou lors de leur première semaine d'emploi, et seulement la moitié de ceux-là considèrent que la formation reçue était compréhensible. Près de six jeunes travailleurs sur dix ne se souviennent pas d'avoir vu, lu ou entendu quoi que ce soit de spécifique sur la santé et la sécurité au cours de la dernière année. Toutefois, lorsque interrogés davantage, ils se rappellent certaines communications sur la santé et la sécurité dans leur milieu de travail ou avec leurs parents.

L'aspect le plus positif à l'égard de la formation donnée est que 87 % des répondants ont déjà appliqué les notions acquises dans leurs activités. De façon générale, environ la moitié des parents discutent avec leurs enfants de sécurité et leur conseillent la prudence au travail, comme ils le font pour d'autres activités. Seulement 13 % des répondants déclarent qu'ils se souviennent d'avoir reçu à l'école des informations sur la santé et la sécurité.

Site d'intérêt : Association des commissions des accidents du travail du Canada


 Envoyer cet article à un ami



 
La Caisse de dépôt et placement redéploie ses investissements en six secteurs (2003/11/03)
Norampac investit 5,4 M$ pour accroître son efficacité énergétique (2003/11/03)
Des contrats de 1,9 M$ pour H2O Innovation (2003/10/31)
Rechercher dans les archives...



Format imprimable

À propos... | Contact | Publicité | FAQ 




 
Mardi 4 novembre 2003
EducExpert